Ce 14 Novembre 2012 a signifiée l'indignation, la solidarité et la détermination, malgrès les débordements violents occasionnels ...
Si chacun se sent ainsi, qu'est-ce qu'on attend pour construire ensemble !
Election le 14 Octobre, et dès le 17 Octobre: L'AUTERITÉ... Ford Genk , La Louvière et ... La liste s'alonge de jours en jours !

Articles taggs avec 'coup d´état'

1

Solidarité avec le peuple Vénézuelien ! 

Le Parti Humaniste belge, avec le Parti Humaniste internationale (PHI ) condamne les actes de violence qui se produisent chez notre consœur la République bolivarienne du Venezuela .

L'aile droite vénézuélienne guidée par la main de ceux qui gouvernement les États-Unis, favorise la déstabilisation du gouvernement légitime démocratiquement élu par le peuple vénézuélien. Ce plan de déstabilisation d'extrême droite a produit déjà la mort de trois jeunes, des dizaines de blessés et autres dégâts .

Le président vénézuélien accuse la chaîne d'information américaine CNN de chercher à montrer que le pays se trouve en état de « guerre civile ».(Le monde du 20 fev 2014)

Continuer la lecture...

1

Saludos de un ex preso politico de Chile

11 de Septiembre de 2013, a 40 años del Golpe Militar en Chile

Fernando Lira était un de ces jeunes, idéaliste, humaniste, vivant à Santiago du Chili en 1973. 

Pour répandre des idées «dangereuses» comme la non-violence et la non-soumission à un système violent, il fut en 1974 avec quatre autres de ses amis, emmené, torturé et détenu pendant une année entière à Pisagua, la prison dans le nord du Chili, devenu centre de "rééducation" par la torture physique et psychologique, des dissidents au régime. Nombreux y périrent, d'autres devinrent fou, peu retrouvèrent une vie « normale » dans un Chili choqué par l’extrême barbarie et le silence «mortel» qui en suivit. Ce silence, cette peur permanente de la mort légalisée, la terreur des êtres chers disparus sans laisser de trace ( «los desaparecidos» ) a été maintenu jusqu'à aujourd'hui, sans qu'aucun média ne face le relais d'une telle souffrance et leur redonne la dignité arrachée.

Fernando Lira a été plus loin, au point d’opérer une réconciliation en lui-même avec ces faits. Il ne s'agit pas de pardon ni d'oubli, mais de réconcilier dans sa propre conscience, d’immenses souffrances morales et physiques, insoutenables qui avaient volé le futur !

Voici son témoignage aujourd'hui en 2013 ! (en Espagnol - et traduction en Français)

Continuer la lecture...